Commissaires

La Commission canadienne de sûreté nucléaire (CCSN) est heureuse d’annoncer que Mme Rumina Velshi a été nommée présidente et première dirigeante pour un mandat de cinq ans qui commencera le 22 août 2018. Le mandat de Michael Binder en tant que président et premier dirigeant de la CCSN se terminera le 8 août 2018. Entre le 8 août et la date de début de Mme Velshi, Ramzi Jammal, premier vice-président et chef de la réglementation des opérations, occupera le poste de responsable des opérations.

La Loi sur la sûreté et la réglementation nucléaires prévoit la nomination d'au plus sept commissaires permanents par décret du gouverneur en conseil et de membres temporaires. Un des commissaires permanent est nommé président et premier dirigeant.

À l'heure actuelle, la Commission est composée des membres suivants :

Commissaires permanents :

Commissaires temporaires :

Commissaires permanents

Michael Binder

Michael Binder

Michael Binder est président et premier dirigeant de la Commission canadienne de sûreté nucléaire (CCSN). Nommé en janvier 2008, il a reçu un deuxième mandat de cinq ans débutant en mai 2013. Le 8 mai 2018, la date de départ de M. Binder a été repoussée au 8 août 2018.

À titre de président de la CCSN, M. Binder dirige et gère la Commission afin de préserver la santé, la sûreté et la sécurité des Canadiens, de protéger l'environnement, de respecter les engagements internationaux du Canada à l'égard de l'utilisation pacifique de l'énergie nucléaire, et d'informer objectivement le public sur les plans scientifique ou technique ou en ce qui concerne la réglementation du domaine de l'énergie nucléaire. Sa mission déclarée est de veiller à ce que les installations et activités nucléaires canadiennes soient les plus sûres et sécuritaires du monde.

Au cours de sa longue carrière dans la fonction publique, M. Binder a occupé des postes de haut niveau à Industrie Canada, à Communications Canada, au Bureau du contrôleur général du Canada, à la Société canadienne d'hypothèques et de logement, au ministère d'État chargé des Affaires urbaines et au Conseil de recherches pour la défense.

Pendant son mandat à titre de sous-ministre adjoint, Spectre, Technologies de l’information et Télécommunications, à Industrie Canada, M. Binder a supervisé la transition du Canada vers une net-économie. Il était également responsable de la réglementation des industries de télécommunications, de la promotion du commerce électronique, ainsi que de l’élaboration et de l’utilisation de technologies de l’information et des communications de calibre mondial, et ce, dans l’intérêt économique, social et culturel des Canadiens.

Michael Binder est titulaire d'un doctorat en physique de l'Université de l'Alberta.

Timothy Berube

TImothy Berube

Timothy Berube a été nommé, le 12 mars 2018, commissaire permanent à temps partiel pour une période de quatre ans.

Résident de Thunder Bay (Ontario), M. Berube détient un diplôme de technologue en électronique du Confederation College (Ontario), un baccalauréat en génie électrique de l'Université Lakehead (Ontario), une maîtrise en administration des affaires (option internationale) de l'Université de l'Australie-Méridionale (Australie) et une maîtrise en sciences (leadership) de l'Université Capella (Minnesota, États-Unis).

M. Berube compte plus de 25 ans d'expérience dans les domaines suivants : leadership mondial, gestion exécutive, gouvernance, développement des affaires, opérations, ventes, marketing, génie, gestion de projets et consultation. Cette expérience comprend un portefeuille international de 10 ans qui a mené à la création de deux entreprises multinationales valant plusieurs millions de dollars.

La longue carrière de M. Berube a été variée : il a occupé diverses fonctions au sein du Commandement des communications des Forces canadiennes (commandant adjoint), d'Hydro Ontario (opérateur nucléaire), et de plusieurs entreprises de télécommunication (au Canada et à l'étranger). Plus récemment, il a fondé Ben Berube Holdings International Inc., une société d'experts-conseils internationale et nationale offrant des services stratégiques aux petites entreprises.

M. Berube est Métis. Il est membre du conseil d'administration du Réseau local d'intégration des services de santé du Nord-Ouest. À titre de membre régional du conseil d'administration d'une société d'État en Ontario, il participe souvent à des réunions et événements communautaires avec des parties intéressées. Son secteur de responsabilité comprend plus de 20 réserves dans le Nord-Ouest de l'Ontario et des milliers d'autres Autochtones vivant hors réserve.

Sandor Demeter

Sandor Demeter

Le 12 mars 2018, le Dr Sandor Demeter a été reconduit dans ses fonctions de commissaire permanent à temps partiel de la CCSN pour un mandat de cinq ans.

Le Dr Demeter, qui habite Winnipeg (Manitoba), est titulaire d'un doctorat en médecine de l'Université de la Saskatchewan. Il détient des certificats en médecine communautaire (santé publique) et en médecine nucléaire du Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada. Il est aussi titulaire de diplômes d'études supérieures de l'Université de Toronto (maîtrise en sciences de la santé spécialisée en santé communautaire et en épidémiologie), de l'Université d'Edmonton (M.Sc. spécialisée en évaluation des technologies de la santé et en économie de la santé) et de l'Illinois Institute of Technology de Chicago (maîtrise en radioprotection).

Il possède une vaste expérience en consultation, y compris en tant que médecin-conseil pour la CCSN (de 2012 à 2017), ce qui lui a permis d'assister à certaines audiences de la Commission et de donner à cette dernière des conseils sur des questions relatives au rayonnement et à la santé humaine, et ce, à l'échelle individuelle et de la population. Il a reçu plusieurs prix en recherche, examiné de nombreuses publications et rédigé ou corédigé près de 40 articles, affiches et résumés scientifiques. Il est aussi membre de plusieurs associations, dont la Commission internationale de protection radiologique et Imagerie Sécuritaire Canada, et assumé le rôle de président désigné de la Société canadienne de médecine nucléaire.

Après avoir offert des services de santé publique pendant une décennie à divers endroits au Canada, il s'est installé à Winnipeg en 2002 et a ouvert un cabinet de médecine nucléaire diagnostique et thérapeutique. À l'heure actuelle, il occupe les postes suivants : spécialiste en médecine nucléaire et chef du service de médecine nucléaire au Centre des sciences de la santé de l'ORSW; co-directeur du programme de TEP-TDM de l'ORSW; et directeur médical de la radiopharmacie de l'ORSW. Il est aussi professeur agrégé au département de radiologie et des sciences de la santé communautaire, faculté de médecine, et professeur adjoint au département de physique de l'Université de Winnipeg. De 2009 à 2012, il a assumé les fonctions de directeur médical du département d'imagerie diagnostique de l'ORSW, de gestionnaire médical du département d'imagerie diagnostique (Centre des sciences de la santé) et de président du département de radiologie de l'Université du Manitoba.

Marcel Lacroix

Marcel Lacroix

Marcel Lacroix a été nommé, le 12 mars 2018, commissaire permanent à temps partiel pour une période de quatre ans.

Résident de Sherbrooke (Québec), M. Lacroix détient un baccalauréat en physique (avec grande distinction) de l’Université d’Ottawa (Ontario), ainsi qu’une maîtrise et un doctorat en génie nucléaire de l’École Polytechnique de Montréal (Québec).

Marcel Lacroix est professeur titulaire à l'Université de Sherbrooke, consultant en ingénierie et conseiller technique auprès de cabinets d’avocats.

Il œuvre dans le domaine de l’énergie et des procédés depuis près de 40 ans dans les secteurs privé et universitaire, en Amérique et en Europe. Il a travaillé, entre autres, aux laboratoires d’Énergie atomique du Canada limitée à Chalk River et au groupe d’analyse nucléaire de la centrale nucléaire de Gentilly-2 d’Hydro-Québec. Il a également été professeur titulaire à l’Université Claude Bernard de Lyon et à l’École des mines de France. Ce spécialiste de l’énergie est l’auteur de centaines de publications scientifiques et de livres, qui traitent de la thermodynamique, de l’énergie et des technologies nucléaires. Au cours de sa carrière, M. Lacroix a été professeur invité de plus d’une dizaine d’universités étrangères. Excellent orateur et vulgarisateur scientifique, M. Lacroix est invité régulièrement à donner des exposés dans le cadre de conférences internationales et à commenter, dans divers médias de partout au Canada, des questions portant sur les technologies énergétiques et nucléaires.

M. Lacroix est un ingénieur professionnel, membre de l’Ordre des ingénieurs du Québec.

Kathy Penney

Kathy Penney

Kathy Penney a été nommée, le 12 mars 2018, commissaire permanente à temps partiel pour une période de quatre ans.

Résidente de Calgary (Alberta), Mme Penney détient un baccalauréat en sciences (avec distinction) de l'Université de Toronto (collège Trinity) et une maîtrise en phytologie l'Université de la Colombie-Britannique.

Mme Penney est une professionnelle qui cumule plus de 25 ans d'expérience, y compris 20 ans en gestion. Elle s'est forgé une expertise dans les domaines suivants : systèmes relatifs à la santé, la sécurité et l'environnement (SSE), assurance et conformité, stratégies réglementaires, consultations auprès des Autochtones et des parties intéressées, et études environnementales, biophysiques, socioculturelles et socioéconomiques. Elle compte également de l'expérience en relations gouvernementales et externes.

Après une carrière fructueuse au Canada et à l'étranger dans l'industrie énergétique – plus récemment au sein de Shell Canada et de Shell Petro-China, et à titre de vice-présidente, Énergie, et consultante principale au sein de la société d'experts-conseils Jacques Whitford –,  elle est maintenant vice-présidente et propriétaire de Shearwater Consulting Ltd., où elle offre des services de stratégies réglementaires et dans le domaine de la SSE.

Durant sa carrière, Mme Penney a siégé aux comités de nombreuses organisations, notamment Femmes en science et en génie, Terre-Neuve-et-Labrador (présidente), le comité consultatif de la Commission du pétrole et du gaz de la Colombie-Britannique, le comité directeur d'Integrated CO2 Network (ICON), le conseil d'administration de Génome Atlantique (présidente du Comité de la génomique, de l'environnement, de l'éthique, de l'économie et du droit), et Genesis Group (anciennement Seabright Corporation).

Rumina Velshi

Ms. Rumina Velshi

Rumina Velshi a été nommée présidente et première dirigeante de la Commission canadienne de sûreté nucléaire (CCSN) pour un mandat de cinq ans commençant le 22 août 2018.

Mme Velshi est depuis longtemps associée à la CCSN. Elle a été nommée commissaire permanente à temps partiel en 2011, et son mandat a été renouvelé pour un autre cinq ans en mars 2018.

Mme Velshi possède une expertise étendue en matière technique, réglementaire et d’adjudication dans le domaine de l’énergie. Elle a mené une longue carrière dans divers postes à Hydro Ontario et Ontario Power Generation, où elle a été directrice de la Planification et du contrôle pour le nouveau projet nucléaire de Darlington. Mme Velshi est actuellement membre à temps partiel de la Commission de l’énergie de l’Ontario, l’organisme de réglementation économique des secteurs de l’électricité et du gaz naturel de la province de l’Ontario.

Durant toute sa carrière, Mme Velshi a travaillé sans relâche à la promotion des carrières en sciences, technologies, ingénierie et mathématiques (STIM), en particulier pour les jeunes femmes. Elle est membre fondatrice de Women in Science and Engineering (Canada), et a été jusqu’à récemment vice-présidente du conseil d’administration de Scientifiques à l’école – un organisme sans but lucratif qui, en 2017 seulement, a donné des ateliers axés sur les STIM a près de 700 000 étudiants. Elle est lauréate du prix du leadership 2011 de Women in Nuclear (WiN) Canada.

Mme Velshi a été l’une des 150 femmes canadiennes dont l’histoire est parue dans Your Turn, un livre publié pour souligner le 150e anniversaire du Canada et inspirer la prochaine génération de femmes chefs de file.

Elle est également très active dans le domaine du développement international. Elle est membre fondatrice de Focus Assistance humanitaire Canada, un organisme d’aide humanitaire de renommée mondiale. De plus, elle a été présidente de la Fondation Aga Khan Canada à Toronto pour les événements des partenaires mondiaux; il s’agit du plus important événement annuel au Canada consacré à la sensibilisation du public à la pauvreté dans le monde et à la collecte de fonds pour la combattre.

Mme Velshi est titulaire d’un baccalauréat en sciences appliquées (génie civil), d’une maîtrise en génie (génie chimique) et d’une maîtrise en administration des affaires; tous ces diplômes lui ont été décernés par l'Université de Toronto.

Commissaires temporaires

James F. Archibald

Dr. James F. Archibald

Commissaire temporaire, siège actuellement à la Commission d'examen conjoint pour le projet de stockage de déchets radioactifs à faible et moyenne activité dans des formations géologiques profondes

James F. Archibald (Ph.D.) est professeur au Département des mines Robert M. Buchan de l'Université Queen's à Kingston. Il a accumulé des connaissances et une expérience directe des processus d'évaluation environnementale tant fédéral que provincial, puisqu'il a été nommé membre de la commission d'examen fédérale-provinciale sur la mise en valeur de nouvelles mines d'uranium dans la province de la Saskatchewan. M. Archibald a également été conseiller technique pour la commission d'examen fédérale qui a évalué les concepts d'évacuation des déchets de combustible nucléaire.

À l'heure actuelle, les domaines de recherche de M. Archibald comprennent l'évaluation de formes novatrices de matériaux de remblayage, la mise au point de supports de revêtement à vaporiser à déploiement rapide pour les mines souterraines en roche dure et l'utilisation d'agents de revêtement à vaporiser similaires pour contrôler le drainage minier acide.

Il est membre de l'Institut canadien des mines, de la métallurgie et du pétrole (ICM), président de la Rock Engineering Society de l'ICM, ancien président de l'Association canadienne de mécanique des roches et membre de l'American Institute of Mining Engineers, et il poursuit une carrière active à titre d'ingénieur dans la province de l'Ontario.

Gunter Muecke

Dr. Gunter Muecke

Commissaire temporaire, siège actuellement à la Commission d'examen conjoint pour le projet de stockage de déchets radioactifs à faible et moyenne activité dans des formations géologiques profondes

Gunter Muecke (Ph.D.) a obtenu un baccalauréat ès sciences en géologie de l'Université de l'Alberta en 1963 puis une maîtrise en tectonique en 1964. En 1969, il a obtenu un doctorat en géochimie à l'Université Oxford. M. Muecke a entrepris sa carrière comme géologue de terrain pour Shell Canada (1960-1963) avant de devenir chargé de cours en minéralogie à l'Université Oxford (1968-1970). Il a ensuite poursuivi une carrière d'enseignant à l'Université Dalhousie, au sein du Département de géologie et des sciences de la Terre (1970-1985) ainsi qu'à la School for Resource and Environmental Studies (1985-1998). Entre 1998 et 2006, à titre de retraité, il a assumé des postes de professeur de recherche associé à la School for Resource and Environmental Studies ainsi qu'à la Faculté des sciences (en systèmes d'information géographique).

M. Muecke a aussi acquis de l'expérience professionnelle à titre de consultant autant à l'échelle internationale (Institut Hahn-Meitner d'études nucléaires de Berlin, en Allemagne) qu'à l'échelle nationale (entreposage d'énergie thermique souterraine, à Environnement Canada). Il a accumulé des connaissances et une expérience directe des processus d'évaluation environnementale tant au niveau fédéral que provincial, puisqu'il a été nommé membre de la commission d'examen fédérale-provinciale sur le projet de carrière et de terminal de Whites Point (2004) et membre de la commission d'examen du projet de super-carrière côtière de Kelly Mountain (1991).

M. Muecke a publié, seul ou en collaboration, des rapports de recherche sur la géologie, la géochimie, la pétrogenèse, la géochronologie et l'évolution stratigraphique et magmatique. Il a été membre actif de comités de départements et de facultés comme le Comité de bourses de recherche postdoctorale, le Comité de programmes d'études du Département des sciences de la Terre (président) et le Comité des études nordiques de l'Université Dalhousie (président). Il a été membre de revues techniques interdisciplinaires internationales comme le comité de rédaction de Lanthanide and Actinide Research.

Au cours de sa carrière, M. Muecke a reçu de nombreux prix, dont la Médaille d'or en géologie de l'Université de l'Alberta (1963), la bourse d'études Woodrow Wilson (1964), la bourse de recherche de la Fondation Alexander von Humboldt (1977, 1978, 1983) et le Fonds de dotation pour le futur de l'Université de l'Alberta (1982).

Stella Swanson

Dr. Stella Swanson

Commissaire temporaire, préside actuellement la Commission d'examen conjoint pour le projet de stockage de déchets radioactifs à faible et moyenne activité dans des formations géologiques profondes

Stella Swanson (Ph.D.) est née et a été élevée dans une ferme située près de Rockglen, en Saskatchewan. Elle a obtenu un baccalauréat ès sciences (avec distinction) en biologie à l'Université de Regina et un doctorat en limnologie à l'Université de la Saskatchewan. Elle a ensuite obtenu une bourse de recherche postdoctorale en écologie des rayonnements au Saskatchewan Research Council.

Au cours de ses 30 années de carrière, Mme Swanson a administré le groupe de biologie aquatique du Saskatchewan Research Council et occupé des postes de consultante auprès de SENTAR Consultants (aujourd'hui Stantec) et de Golder Associates Ltd. Elle détient et exploite désormais l'entreprise Swanson Environmental Strategies Ltd. à Calgary, en Alberta.

Son expérience s'étend à des travaux pour un vaste éventail de secteurs industriels en plus des gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux et des organisations non gouvernementales. Elle a procédé à l'évaluation des impacts du cycle du combustible nucléaire sur la santé humaine et l'environnement, y compris l'extraction et la concentration de l'uranium, l'exploitation des centrales nucléaires et l'entreposage de déchets nucléaires. Elle a dirigé l'évaluation des risques écologiques et pour la santé humaine de sites contaminés, d'installations industrielles en exploitation et de futurs aménagements envisagés. Ses projets récents sont axés sur la planification environnementale stratégique, la consultation du public et les examens par des experts. Mme Swanson a conservé des liens avec la collectivité de la recherche par l'entremise de la supervision de diplômés, la participation à des projets de recherche universitaire et sa présence à titre de membre de comités d'examen pour le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie et l'Initiative de recherche sur les substances toxiques. Elle a fait partie du Groupe d'examen scientifique qui a conseillé la commission fédérale d'examen du stockage des déchets nucléaires à activité élevée au Canada (la Commission Seaborn).

Dernière mise à jour :